INSTITUT DE RADIOTHÉRAPIE ET DE RADIOCHIRURGIE

H. HARTMANN

21 septembre 2020

RETOUR AUX ACTUALITÉS

Quels sont les effets secondaires de la radiothérapie mammaire ?

Catégorie(s) : Traitements
effets secondaires de la radiothérapie mammaire

La radiothérapie mammaire fait partie de la prise en charge thérapeutique du cancer du sein. Ce traitement peut entraîner des effets secondaires immédiats ou retardés. Même si les nouvelles techniques utilisées limitent l’apparition des séquelles après l’irradiation, le risque de complications est tout de même présent.

Pourquoi la radiothérapie entraîne-t-elle des effets secondaires ?

Lorsque l’on irradie une tumeur du sein, les tissus avoisinants peuvent eux aussi être touchés par les rayons. Il est difficile d’éviter d’irradier certains tissus malgré une précision de plus en plus accrue et des faisceaux de plus en plus focalisés. En irradiant ces tissus, il y a un risque d’endommager les cellules saines à proximité immédiates de la zone traitée : on parle alors d’effets secondaires, de séquelles ou de complications liées à la radiothérapie.

Les cellules saines ont une grande capacité de régénération, contrairement aux cellules tumorales. Cependant, les effets secondaires engendrés peuvent être désagréables pour les femmes qui les subissent.

On peut classer ces effets secondaires en deux catégories :

  1. les effets secondaires précoces (ou immédiats), qui apparaissent durant le traitement et les semaines qui suivent ;
  2. les effets secondaires tardifs, qui apparaissent plusieurs mois ou années après la fin de l’irradiation.

Les effets secondaires précoces de la radiothérapie mammaire

Ils se manifestent en général durant la radiothérapie externe et apparaissent à partir de la deuxième ou troisième semaine de traitement.

Les effets secondaires précoces de la radiothérapie mammaire les plus courants sont :

érythème cutané

  • un érythème cutané entraînant une irritation de la peau (la peau se met à peler puis devient rouge)
  • une modification de l’aspect cicatriciel
  • une couperose de la peau de la zone irradiée
  • des douleurs ou démangeaisons
  • un œdème du sein (gonflement), pouvant persister après la fin de l’irradiation
  • une légère pigmentation cutanée, pouvant persister au-delà des traitements
  • une irritation de l’œsophage avec difficultés à avaler (notamment lorsque l’on irradie la chaîne mammaire interne est irradiée)
  • une fatigue, pouvant aussi être liée aux contraintes des traitements (nombre de séances, trajets, etc.)

Les effets secondaires tardifs de la radiothérapie mammaire

Ces effets secondaires différés apparaissent plusieurs mois après la fin des séances de radiothérapie, voire plus tard. Comme pour les effets secondaires précoces, ceux-ci varient en fonction de la zone irradiée, de la dose délivrée, de l’âge du patient ainsi que de sa sensibilité aux rayons. Les machines et techniques utilisées aujourd’hui limitent fortement le risque d’apparition de ces séquelles tardives.

Les effets secondaires tardifs, rarissimes, peuvent se manifester par :

  • un lymphœdème (gonflement du bras)
  • une rétraction du sein irradié
  • une majoration transitoire de la douleur
  • une difficulté à bouger l’épaule
  • des complications cardiaques
  • un poumon radique (inflammation du poumon)

Comment limiter l’apparition des effets secondaires de la radiothérapie ?

Pour que votre irradiation mammaire se passe au mieux en limitant les risques de survenue de séquelles ultérieures, voici quelques recommandations à suivre durant toute la durée du traitement :

Savon surgras pour lutter contre les effets secondaires de la radiothérapie

  1. Évitez le port de vêtements trop serrés et en matière synthétique. Il vaut mieux privilégier les matières douces et naturelles (soie, coton) et les vêtements amples, plus délicats au contact de la peau. Le port de soutien-gorge sans armatures est également conseillé.
  2. Soyez doux lors de la toilette. Il vaut mieux utiliser un savon surgras et de l’eau tiède pour nettoyer la zone traitée. On évite l’eau trop chaude pendant la douche ou le bain. Pour le séchage, il est préférable de ne pas frotter, mais de tamponner la peau à l’aide d’une serviette. Par ailleurs, les bains ne sont pas recommandés durant les séances, ils pourraient favoriser la disparition du marquage effectué lors du scanner de repérage (si vous n’avez pas opté pour les points de tatouage).
  3. Éliminez les produits cosmétiques à base d’alcool et les crèmes trop grasses sur la zone traitée avant les séances. Ces produits peuvent favoriser les brûlures de la peau. On évite ainsi les déodorants et l’épilation sous l’aisselle, le parfum, les crèmes pour le corps parfumées…
  4. Hydratez généreusement votre peau entre chaque séance à l’aide de crèmes recommandées par votre radiothérapeute oncologue. On déconseille cependant l’utilisation juste avant la séance de rayons.
  5. Utilisez en cas de plaie un produit asséchant pour nettoyer, après le traitement. N’utilisez que des produits recommandés par votre médecin.
  6. Signalez à l’équipe médicale vos médicaments habituels. Certains peuvent être photosensibilisants et engendrer une sensibilité accrue aux rayons ou des brûlures pendant les séances.
  7. Ne vous exposez pas en soleil et rayons UV durant toute la durée du traitement et pendant l’année qui suit la radiothérapie.

Le suivi durant la radiothérapie

Durant les semaines de traitement par radiothérapie, vous serez suivi par votre médecin lors d’une consultation hebdomadaire. Cela permet de s’assurer du bon déroulement des séances et de contrôler l’apparition des effets secondaires, si ceux-ci se développent. Vous pouvez profiter de cette consultation chaque semaine avec votre radiothérapeute pour lui faire part de tout nouvel événement ou signe clinique inhabituel. Lors des séances quotidiennes, vous avez bien sûr la possibilité de discuter avec les manipulateurs radio qui pourront répondre à toutes vos questions.

Les autres actualités

VOIR TOUTES LES ACTUALITÉS