INSTITUT DE RADIOTHÉRAPIE ET DE RADIOCHIRURGIE

H. HARTMANN

27 novembre 2020

RETOUR AUX ACTUALITÉS

La prise en charge du cancer du sein

Catégorie(s) : Cancer du sein
La prise en charge du cancer du sein
5/5 - (8 votes)

Le cancer du sein est le cancer le plus courant chez les femmes. La prise en charge du cancer du sein a Ă©tĂ© grandement amĂ©liorĂ©e au fil des ans avec les progrĂšs des thĂ©rapeutiques et des examens diagnostiques. Aujourd’hui, il est possible d’en guĂ©rir dans la grande majoritĂ© des cas.

Cancer du sein : épidémiologie

Chaque annĂ©e en France, environ 51 000 nouvelles patientes sont diagnostiquĂ©es. Le cancer du sein touche majoritairement les femmes ĂągĂ©es de plus de 50 ans. Il arrive qu’il se dĂ©veloppe chez l’homme, mais cela ne constitue qu’un trĂšs faible pourcentage (1 %). Les femmes jeunes sont aussi touchĂ©es, mais la proportion reste plus faible. Chez ces derniĂšres, en revanche, la tumeur du sein est parfois plus agressive.

Le facteur génétique représente entre 5 et 10 % des cas de tumeurs malignes du sein. En présence de prédisposition génétique, la prise en charge du cancer du sein est adaptée.

Diagnostic du cancer du sein

dĂ©pistage du cancer du seinLe diagnostic du cancer du sein repose sur plusieurs Ă©tapes. La premiĂšre est la consultation avec le spĂ©cialiste qui rĂ©alise un examen clinique des seins et un interrogatoire. En cas d’anomalie suspecte, le praticien demande la rĂ©alisation d’une mammographie et d’une Ă©chographie mammaire. Selon les rĂ©sultats de ces examens d’imagerie, une ponction biopsie de la masse observĂ©e est programmĂ©e. Cet examen permet d’analyser un Ă©chantillon de tissus et cellules directement prĂ©levĂ© dans la zone anormale visualisĂ©e en imagerie. L’analyse a lieu dans un laboratoire d’anatomopathologie.

Si le mĂ©decin le juge nĂ©cessaire, il peut prescrire la rĂ©alisation d’autres examens complĂ©mentaires dans le cadre d’un bilan d’extension, tel qu’une prise de sang, une IRM mammaire, un TEP Scanner ou encore une scintigraphie osseuse. Ce bilan est utile pour mesurer l’étendue de la maladie.

L’ensemble de ces examens permet de poser le diagnostic de tumeur maligne et de dĂ©terminer son type, son stade ou encore son extension. Ces Ă©lĂ©ments sont indispensables pour dĂ©cider du type de prise en charge thĂ©rapeutique du cancer du sein, en fonction de chaque patiente.

Choisir le bon traitement du cancer du sein

True Beam nouvelle machine de traitement radiothérapie

Le choix des traitements du cancer est fait lors d’une RĂ©union de Concertation Pluridisciplinaire (RCP). Ces rĂ©unions regroupent plusieurs spĂ©cialitĂ©s (oncologie, radiothĂ©rapie, chirurgie gynĂ©cologique, anatomopathologie, etc.) et se dĂ©roulent Ă  intervalle rĂ©gulier pour examiner les dossiers des patients diagnostiquĂ©s. Les spĂ©cialistes se mettent alors d’accord sur un plan de traitement adaptĂ© en fonction du type de tumeur et de l’état de santĂ© gĂ©nĂ©ral du patient, de son historique mĂ©dical personnel et familial, des traitements et pathologies associĂ©s, etc. Lorsqu’une dĂ©cision est prise, votre mĂ©decin vous remet un Plan PersonnalisĂ© de Soins (PPS) dĂ©taillant les prochaines Ă©tapes.

Les différents traitements du cancer du sein

La prise en charge du cancer du sein peut reposer sur un ou plusieurs des traitements ci-dessous, dĂ©livrĂ©s seuls ou associĂ©s entre eux pour optimiser les rĂ©sultats. Chaque situation est diffĂ©rente et il se peut que vous ne bĂ©nĂ©ficiiez pas du mĂȘme traitement qu’une autre patiente.

La chirurgie

L’opĂ©ration chirurgicale reste l’un des traitements de rĂ©fĂ©rence pour traiter le cancer du sein. En fonction de la tumeur mammaire, la chirurgie peut consister Ă  retirer la totalitĂ© du sein (mastectomie totale) ou seulement la partie touchĂ©e par la lĂ©sion (tumorectomie). Si les ganglions lymphatiques au niveau de l’aisselle sont envahis, il est possible de les enlever. Si la totalitĂ© du sein est retirĂ©e, une reconstruction mammaire immĂ©diate ou diffĂ©rĂ©e vous sera proposĂ©e. Tous ces Ă©lĂ©ments vous sont bien sĂ»r communiquĂ©s avant de procĂ©der Ă  l’intervention.

La radiothérapie

Le traitement par radiothĂ©rapie permet de dĂ©livrer Ă  hautes doses des rayons capables de dĂ©truire les cellules tumorales. La radiothĂ©rapie complĂšte souvent la chirurgie pour venir Ă  bout des cellules cancĂ©reuses restantes Ă  la suite de l’opĂ©ration. Plusieurs protocoles sont disponibles et le radiothĂ©rapeute vous communiquera le fractionnement adaptĂ© Ă  votre situation. De maniĂšre gĂ©nĂ©rale, il faut rĂ©aliser une sĂ©ance par jour, plusieurs jours par semaine durant plusieurs semaines. La radiothĂ©rapie rĂ©duit aussi le risque de rechute.

La chimiothérapie

Ce traitement consiste Ă  administrer par voie orale ou par perfusion un ou plusieurs mĂ©dicaments contre le cancer. Elle nĂ©cessite souvent la pose d’un cathĂ©ter pour faciliter l’administration par perfusions. La chimiothĂ©rapie peut ĂȘtre utilisĂ©e avant la chirurgie pour rĂ©duire le volume de la tumeur, ou aprĂšs la chirurgie pour diminuer le risque de rĂ©cidive.

L’hormonothĂ©rapie

Ce traitement est proposĂ© aux personnes porteuses d’une tumeur hormonosensible. L’hormonothĂ©rapie rĂ©duit la stimulation provoquĂ©e par les hormones fĂ©minines sur le dĂ©veloppement et la propagation des cellules tumorales.

Les soins de support

Outre la prise en charge thĂ©rapeutique du cancer du sein, des soins de support et d’accompagnement sont mis Ă  disposition des patientes pour apporter un soutien supplĂ©mentaire et aider Ă  combattre les signes cliniques engendrĂ©s par les traitements. Plusieurs spĂ©cialitĂ©s sont proposĂ©es (massothĂ©rapie, kinĂ©sithĂ©rapie, nutrition, psychologie, sophrologie, prise en charge de la douleur, aides aux dĂ©marches administratives, yoga
). Le but des soins de support est d’amĂ©liorer la qualitĂ© de vie des patientes durant la prise en charge du cancer du sein et aprĂšs les traitements en rĂ©pondant Ă  chaque problĂ©matique rencontrĂ©e (douleurs, fatigue, anxiĂ©tĂ©, difficultĂ©s sociales, troubles de la sexualité ).

Physiotherapie post cancer

La prise en charge du cancer du sein continue au-delĂ  des traitements. Une fois la tumeur traitĂ©e, un suivi post-cancer est conservĂ© pour s’assurer de l’absence de rĂ©cidive et du contrĂŽle des possibles effets secondaires. Des consultations seront programmĂ©es Ă  intervalle rĂ©gulier avec chaque spĂ©cialiste Ă©tant intervenu dans le processus thĂ©rapeutique tout au long de la maladie (chirurgien, oncologue, radiothĂ©rapeute, gynĂ©cologue
).

Ilan Darmon

Le Dr Ilan Darmon fait partie de l'Ă©quipe mĂ©dicale de l'Institut de RadiothĂ©rapie et de Radiochirurgie H. Hartmann qu’il a rejoint depuis 2018, aprĂšs 3 annĂ©es d’exercice Ă  l'Institut Curie Paris comme Praticien Assistant SpĂ©cialiste des Centre de Lutte Contre le Cancer (CLCC).

Les autres actualités

VOIR TOUTES LES ACTUALITÉS