Scanner

Accélérateurs de particules

Scanner

Systèmes de planification

Une fois l’indication confirmée par le médecin et la prescription établie, tout traitement de radiothérapie commence par un scanner réalisé en position de traitement. Cet examen permet au médecin de cibler précisément la zone à traiter et les organes à préserver sur des images récentes prises dans des conditions strictement identiques à celles du traitement. Le scanner se distingue de ceux utilisés habituellement en imagerie par son diamètre plus important, en l’occurrence de 80cm, permettant aux patient de prendre exactement la position de traitement.

Afin d’apporter l’ultra-précision nécessaire aux techniques de pointe du centre (RCMI et stéréotaxie), le scanner de l’Institut de Radiothérapie et de Radiochirurgie H. Hartmann est un scanner 4D, qui permet de détecter et de quantifier le déplacement des lésions et des organes en fonction du cycle respiratoire grâce à une caméra infrarouge additionnelle et des détecteurs positionnés sur le patient.

 

Scanner de centrage : définition et modalités de l’examen

Le scanner de centrage est un appareil d’imagerie médicale qui permet d’obtenir une vision précise de l’anatomie interne du patient afin de planifier son traitement. Il n’est donc pas utilisé en tant qu’examen de dépistage ou de diagnostic, mais plutôt a des fins de calibrage et de simulation, en amont d’un traitement par radiothérapie.

De fait, la radiothérapie est un traitement particulièrement agressif, susceptible de causer d’importants dommages à l’organisme lorsqu’elle n’est pas correctement administrée. Elle consiste en effet à irradier les cellules cancéreuses pour en détériorer l’ADN et les détruire. Au cours d’une séance de radiothérapie, certaines cellules saines proches des cellules cancéreuses sont inévitablement irradiées, ce qui peut provoquer des effets secondaires parfois très lourds et durables comme une fatigue persistante.

Le calibrage minutieux de chaque traitement de radiothérapie, qui doit être personnalisé au regard de l’anatomie du patient et des caractéristiques de son cancer, permet d’accroître la précision des faisceaux de traitement afin de minimiser l’irradiation des cellules saines et les effets secondaires induits par leur détérioration.

Le scanner 4D de la Clinique Hartmann offre une précision accrue, permettant non seulement de visualiser les tumeurs à irradier avec une grande exactitude, mais aussi de calculer leur trajectoire au rythme des mouvements involontaires du patient. Il offre ainsi la possibilité de repérer en temps réel la tumeur pour l’irradier en continu et épargner au mieux les tissus sains, un avantage considérable dans la prise en charge des cancers situés sur des organes très mobiles, comme c’est le cas des poumons ou le foie.

C’est aussi grâce à cet examen de calibrage que la dose de rayonnement à administrer sera calculée avec précision pour éliminer le plus de cellules cancéreuses possible sans dépasser le seuil de toxicité susceptible de causer des dommages irréversibles à l’organisme.

 

Scanner de centrage : préparation du patient

Nouveau scanner institut hartmann radiothérapieL’examen de scanner de centrage est tout à fait indolore et non abrasif. Le patient ne reçoit pas de radiothérapie au cours de cet examen et ne ressent donc aucun effet secondaire. Aucune injection de produits de contraste n’est nécessaire, et le patient n’a généralement pas besoin d’être à jeun. Toutefois, le radiothérapeute peut donner des consignes spécifiques au cas par cas.

Le patient est placé en position de traitement, à savoir dans la posture la mieux adaptée pour cibler la tumeur à irradier en épargnant le plus de tissus sains. La position de traitement peut varier chez chaque patient en fonction de son anatomie et des caractéristiques de sa tumeur.

Tout au long de l’examen, le patient doit s’efforcer de rester parfaitement immobile. Des accessoires de contention, comme une coque ou un masque sur mesure, peuvent être utilisés pour l’y aider. De petits points pourront être tatoués sur le corps du patient : ils serviront de repères à l’équipe médicale tout au long du traitement pour identifier les zones à traiter et les zones à protéger. Ils sont presque invisibles et indolores.

 

Scanner de centrage : dosage des rayons X & sécurité des patients

À l’aide des informations sur l’anatomie du patient et de la tumeur obtenues lors du scanner de centrage, l’équipe médicale élabore un protocole de traitement personnalisé. La technique d’irradiation à privilégier (configuration des faisceaux de rayonnement) et la dose de rayonnement seront établies à cette occasion.

L’élaboration d’un protocole de radiothérapie optimal requiert l’intervention d’une équipe pluridisciplinaire et demande du temps. Il peut s’écouler plusieurs semaines entre le scanner de centrage et le début des séances de radiothérapie.

Le calibrage minutieux de chaque traitement de radiothérapie est intimement lié à la personnalisation de chaque prise en charge. Plus le traitement est personnalisé, plus il est précis. Ces précautions visent à maximiser l’efficacité du traitement et à garantir la sécurité du patient. En effet, l’irradiation de certains tissus sains ou le dépassement des seuils de toxicité pourraient des effets entrainer des effets indésirables plus ou moins importants (La toxicité n’étant pas corrélé à la guérison du patient).

Le scanner de centrage apporte une précision qui permet de minimiser les risques pour la santé du patient. Tout au long du traitement par radiothérapie, le patient bénéficie, en outre, d’un suivi rapproché afin d’évaluer l’efficacité du traitement et de surveiller l’apparition d’éventuels effets secondaires.