18 janvier 2023

RETOUR AUX ACTUALITÉS

Le cancer du sein controlatéral : généralités, diagnostic et traitements

Catégorie(s) : Cancer du sein
Cancer du sein controlateral
5/5 - (2 votes)

Le cancer du sein controlatéral est une tumeur cancéreuse qui apparaît au niveau du deuxième sein, épargné lors de la prise en charge du cancer initial.

Les causes de l’apparition d’un cancer controlatéral sont connues, mais il semblerait que ce phénomène soit en augmentation – ce qui est lié à une amélioration du dépistage et du diagnostic – et corrélé à un pronostic moins favorable.

Certains facteurs de risque ont été identifiés, permettant ainsi de déployer des stratégies de suivi et de surveillance efficaces, voire de proposer des traitements préventifs aux patientes les plus à risque.

 

Le cancer du sein controlatéral, qu’est-ce que c’est ?

Un cancer du sein controlatéral est un second cancer qui se développe dans l’organe mammaire sain, celui qui n’a pas été traité lors de la prise en charge du premier cancer du sein.

On distingue deux types de cancers du sein controlatéral : synchrone et métachrone. Le cancer bilatéral synchrone est diagnostiqué au cours de la prise en charge du cancer initial, ou jusqu’à 12 mois suivant son diagnostic.  Le cancer du sein controlatéral métachrone, lui, ne survient pas ou n’est pas décelé dans la temporalité de la prise en charge du premier cancer.

Lire aussi notre article sur le cancer du sein chez l’homme

 

Quels sont les facteurs de risque du cancer du sein controlatéral ?

Un cancer du sein controlatéral implique un premier cancer du sein initial. Aussi, le cancer du sein initial est souvent considéré comme un facteur de risque du cancer du sein controlatéral.À l’heure actuelle, le risque de survenue d’un cancer du sein controlatéral est estimé à 5 à 7 fois le risque de survenue d’un cancer du sein primitif.

Certains types de cancers primitifs sont également plus susceptibles d’être associés à un cancer du sein controlatéral. C’est notamment le cas des cancers à caractère héréditaire liés à une mutation du gène BRCA1 ou BRCA2, ainsi que des tumeurs non hormono-sensible.

Les femmes âgées de 18 à 49 ans qui développent un cancer initial non hormono-sensible sont plus à risque de développer un cancer controlatéral. Leur taux de survie nette à 5 ans s’élève en effet à 88,5 % lorsque leur prise en charge comprend une ablation préventive du sein controlatéral, contre 83,7 % sans cette intervention.

L’ablation préventive du sein controlatéral, c’est-à-dire son ablation alors qu’il ne présente aucune lésion cancéreuse, doit être discuté chez des patientes présentant un très haut risque de cancer du sein contro-latéral, par exemple en cas de mutation BRCA.

D’autres facteurs de risque connus de cancer du sein, comme le surpoids est associé à un risque plus élevé de cancer du sein controlatéral à 10 ans. L’âge jeune lors du diagnostic du cancer initial est aussi un facteur de risque avéré de cancer du sein controlatéral.

Le stade et le grade de la tumeur initiale sont aussi considérés comme des facteurs de risque. Plus le cancer initial est de stade et/ou de grade élevés, plus les risques de cancer du sein controlatéral sont significatifs.

Lire aussi notre article sur le cancer du sein triple négatif

 

 

Découverte du plateau technique du Centre de Radiothérapie Hartmann

 

Diagnostic et traitements du cancer du sein controlatéral

Le diagnostic du cancer du sein controlatéral est effectué à l’aide d’examens d’imagerie médicale et d’une biopsie.

L’amélioration des outils et des stratégies de dépistage et de surveillance est associée à une augmentation des diagnostics de cancer bilatéral synchrone qui, il y a quelques décennies, étaient couramment décelés plus tardivement et qualifiés de cancers du sein controlatéral métachrones. Le traitement envisagé dépend de chaque patiente, de ses choix, de son état de santé et des caractéristiques propres à sa tumeur.

Comme pour le cancer initial, il s’agit typiquement d’une chirurgie oncologique, plus ou moins associée à une chimiothérapie, à une radiothérapie et à une hormonothérapie.

Enfin, dans certains cas, un traitement prophylactique peut être proposé. Ce dernier consiste en une ablation préventive du sein controlatéral. Il est habituellement réservé aux femmes présentant un haut risque de cancer du sein controlatéral.

mammographie cancer du sein controlateral

Bien qu’il ne soit pas extrêmement courant, le cancer du sein controlatéral n’est pas non plus une pathologie rare et ne doit pas être négligé. Les femmes préménopauses atteintes d’un cancer du sein et celle présentant des prédispositions génétiques avérées sont plus à risque d’en souffrir un jour.

Chez ces femmes, une stratégie de surveillance personnalisée pourrait être bénéfique. L’amélioration des outils de diagnostic offre désormais une prise en charge de plus en plus précoce des tumeurs mammaires, associée à un meilleur pronostic.

 

Dr Scher Nathaniel

Dr Nathaniel SCHER est spécialisé en oncologie et radiothérapie, il est attaché de recherche au sein de l’institut de radiothérapie Hartmann depuis 2017 ou il coordonne plusieurs projets de recherche clinique.

Les autres actualités

VOIR TOUTES LES ACTUALITÉS