2 octobre 2022

RETOUR AUX ACTUALITÉS

Cancer du sein : les différents types de biopsies mammaires

Catégorie(s) : Cancer du sein
différents types de biopsies mammaires
5/5 - (1 vote)

La biopsie mammaire est un examen de diagnostic clef dans la prise en charge du cancer du sein.  Elle consiste à prélever quelques cellules d’une masse suspecte, pour en déterminer la nature précise et le potentiel malin. Outre son rôle dans le diagnostic de la maladie, la biopsie joue également un rôle primordial dans l’élaboration du pronostic et du protocole de traitement des patientes.

 

Biopsie mammaire et cancer du sein

La biopsie mammaire est un acte médical consistant à prélever un fragment de tissus suspects. Autrement dit, lorsqu’un médecin détecte une anomalie dans l’organisme d’une patiente, la biopsie permet d’en prélever un échantillon, afin d’examiner les cellules qui la composent en laboratoire.

Dans le cadre de la prise en charge d’un cancer du sein, la biopsie survient typiquement lorsqu’une masse est décelée au cours d’une échographie, d’une mammographie  ou d’une IRM mammaire. Ces examens d’imagerie médicale peuvent être réalisés dans le cadre d’une procédure classique de dépistage ou de surveillance, ou dans un contexte de consultation spécifiquement motivée par des symptômes laissant suspecter une pathologie mammaire.

Une fois la biopsie réalisée, les cellules prélevées sont analysées au microscope en laboratoire : c’est l’examen anatomopathologique. En cas de cancer du sein, les résultats de ces analyses apportent des informations précieuses pour mettre au point le protocole de traitement le mieux adapté au cas par cas.

 

Les différents types de biopsies mammaires

En fonction de la nature, de l’emplacement et de la taille de l’anomalie détectée, ainsi que du profil de chaque patiente, les modalités de la biopsie peuvent varier. On distingue différents types de prélèvements pouvant être pratiqués afin de diagnostiquer un cancer du sein.

 

Les biopsies percutanées : macrobiopsie et microbiopsie du sein.

La biopsie percutanée permet de prélever des tissus profonds de la glande mammaire. Selon la taille et l’emplacement de la zone à ponctionner, votre oncologue pourra vous prescrire une microbiopsie ou macrobiopsie.

  • La microbiopsie est pratiquée sous anesthésie locale (aiguille d’un diamètre compris entre 3 et 5 mm) : elle consiste à effectuer une très petite incision cutanée permettant d’introduire l’aiguille sans douleur pour la patiente. Le guidage de l’aiguille est suivi sous contrôle échographique.
  • La macrobiopsie est elle aussi pratiquée sous anesthésie locale (aiguille d’un diamètre compris entre 5 et 10 mm). Le radiologue prélève les fragments de tissu grâce à un système de macrobiopsie sous aspiration, aussi appelé Mammotome. Les fragments seront ensuite envoyés pour analyse au laboratoire de pathologie.

Une fois les prélèvements terminés, la pose de glace sur la région biopsiée permettra de minimiser les risques de formation d’un hématome.

Voici une vidéo présentant une macrobiopsie effectuée sous stéréotaxie :

Lire aussi notre article sur le cancer du sein chez l’homme 

 

La ponction cytologique

La ponction cytologique consiste à prélever quelques cellules de l’organe mammaire à travers la peau à l’aide d’une fine aiguille. C’est une petite intervention très mineure, qui ressemble beaucoup à une simple piqûre. Réalisée en ambulatoire et sans anesthésie, la ponction cytologique ne requiert pas de soins particuliers ou de préparation spécifique.

Toutefois, ce type de prélèvement ne permet pas de prélever un grand nombre de cellules, ce qui peut compromettre la fiabilité ou l’exhaustivité des résultats de l’examen anatomopathologique. De fait, elle demeure peu pratiquée dans le cadre du dépistage et du diagnostic du cancer du sein.

 

La biopsie stéréotaxique

La biopsie stéréotaxique est une biopsie percutanée spécifiquement guidée par radiographie stéréotaxique. Ce type de biopsie offre un guidage d’une précision accrue pour atteindre les masses difficiles à localiser à l’aide d’une radiographie classique du fait de la nature de la lésion et/ou de la morphologie et de la santé de l’organe mammaire.

 

La biopsie échoguidée

Comme la biopsie stéréotaxique, la biopsie échoguidée est un type de biopsie percutanée associée à un mode de guidage adapté à certaines masses mammaires difficiles à voir et à cibler. Les tumeurs bien visibles à l’échographie, c’est-à-dire celles qui réagissent aux ultrasons, sont essentiellement celles ciblées par les biopsies échoguidées.

Lire aussi notre article sur la place de l’immunothérapie dans le traitement du cancer du sein

 

La biopsie chirurgicale

La biopsie chirurgicale est une biopsie réalisée sous anesthésie générale, au cours d’une intervention. Elle peut intervenir en complément d’une biopsie percutanée, comme c’est souvent le cas dans un contexte de cancer du sein.

En effet, la prise en charge d’un cancer du sein implique fréquemment l’ablation de la tumeur diagnostiquée, qui est ensuite analysée en laboratoire.

Les informations que révèle la nature des cellules composant chaque cancer sont essentielles pour déterminer la suite du traitement (chimiothérapie, radiothérapie, etc.), lorsque des thérapies complémentaires à cette ablation chirurgicale sont indiquées. Aussi, la frontière entre biopsie chirurgicale et traitement chirurgical de la tumeur (tumorectomie) est parfois mince.

Certaines biopsies chirurgicales peuvent toutefois être pratiquées en dehors de tout traitement, dans la seule optique de prélever davantage de tissus que ce que la biopsie percutanée permet, afin d’obtenir davantage d’information sur l’anomalie détectée.

La biopsie est un outil de dépistage et de diagnostic précieux dans la prise en charge du cancer du sein. De fait, les résultats de l’analyse des tissus prélevés ne permettent pas seulement d’identifier une éventuelle pathologie cancéreuse, mais aussi d’élaborer le protocole de traitement le mieux adapté à chaque patiente. Or, la personnalisation et la précision des traitements sont aujourd’hui volontiers considérées comme les fers de lance de la lutte contre le cancer du sein, et pourraient bien transformer l’avenir de la médecine oncologique.

Ilan Darmon

Le Dr Ilan Darmon fait partie de l'équipe médicale de l'Institut de Radiothérapie et de Radiochirurgie H. Hartmann qu’il a rejoint depuis 2018, après 3 années d’exercice à l'Institut Curie Paris comme Praticien Assistant Spécialiste des Centre de Lutte Contre le Cancer (CLCC).

Les autres actualités

VOIR TOUTES LES ACTUALITÉS