INSTITUT DE RADIOTHÉRAPIE ET DE RADIOCHIRURGIE

H. HARTMANN

15 mai 2023

RETOUR AUX ACTUALITÉS

Gamma GT : taux élevé & risques de cancer du foie

Catégorie(s) : cancer du foie
Gamma GT élevé et risques de cancer du foie
3.9/5 - (18 votes)

Le gamma GT est un marqueur spécifique des maladies hépatiques qui peut être utilisé pour dépister certains types de cancers du foie. Toutefois, un gamma GT élevé n’est pas automatiquement signe de cancer et, à l’inverse, certains cancers du foie n’engendrent pas d’élévation du taux de gamma GT.

De fait, si un gamma GT élevé oriente indubitablement vers un trouble hépatique, il ne permet pas, à lui seul, d’en connaître la nature, et requiert des examens complémentaires pour identifier un potentiel cancer du foie.

Le cancer du foie, qu’est-ce que c’est ?

Le cancer du foie est une tumeur maligne rare qui se développe à partir des cellules de l’organe hépatique. Il existe différents types de cancers du foie, et les cancers secondaires, provoqués par des métastases issues d’autres tumeurs cancéreuses, sont les plus fréquents.

Parmi les cancers primaires du foie, le carcinome hépatocellulaire (ou hépatocarcinome) est, de loin, le plus répandu (90% des cas).  Il se développe à partir des hépatocytes, cellules composant la quasi-totalité du foie, essentielles au bon fonctionnement de l’organe. Dans la plupart des cas, le carcinome hépatocellulaire s’installe à partir de lésions préexistantes, très souvent corrélées à la consommation d’alcool.

Lire aussi notre article sur la prise en charge du cancer de la peau

Le gamma GT, qu’est-ce que c’est ?

Le gamma GT, ou gamma-glutamyltranspeptidase, est une enzyme présente dans les membranes de certains organes du corps humain, tels que les reins, la rate, le pancréas, le cerveau et, bien sûr, le foie.  Une enzyme est une protéine dotée de certaines propriétés. Le gamma GT, en l’occurrence, joue un rôle de catalyseur en agissant sur le transfert d’acides aminés à travers la membrane cellulaire.

Il a aussi un rôle dans la métabolisation de certains composés (leucotriènes, glutathion, acides L-aminés, peptides, etc.), et participe pleinement au processus de détoxification de l’organisme. Lorsque les tissus du foie sont endommagés, le gamma GT peut s’infiltrer dans le sang, et sa présence dans le système sanguin peut être révélée par une biochimie.

Vidéo explicative sur le Gamma GT

Bien qu’il soit présent dans d’autres organes, le gamma GT est un marqueur spécifique des troubles hépatiques, et son élévation oriente en premier lieu vers une blessure ou une maladie du foie. En revanche, mesurer le taux de gamma GT dans le sang ne permet pas de diagnostiquer la cause de l’anomalie – il arrive d’ailleurs que certains patients présentent des taux de gamma GT élevés, sans aucune maladie hépatique.

En cas de gamma GT élevé, il est donc nécessaire de réaliser des examens plus approfondis pour déceler d’éventuelles atteintes cancéreuses et les traiter au plus tôt.

Lire aussi notre article sur la chimiothérapie dans le traitement du cancer

Les risques d’un gamma GT élevé

Un gamma GT élevé n’est pas automatique corrélé à un cancer du foie – loin de là. En réalité, la consommation abusive d’alcool est la première cause d’élévation du gamma GT dans le sang. Si cela peut, à première vue, sembler moins sévère qu’un cancer, il convient de noter que la surconsommation d’alcool est un facteur hautement favorisant du cancer hépatique.

En outre, le cancer du foie n’est pas nécessaire la plus grave des atteintes hépatiques :  la cirrhose alcoolique peut, à elle seule, engendrer la destruction complète du foie, un processus malheureusement fatal à terme (le foie étant un organe vital).

Ce serait donc une erreur de soupirer de soulagement en apprenant que l’élévation de son gamma GT est corrélée à la consommation d’alcool, et non au cancer hépatique. Cela reste un signal d’alarme fort, à prendre en charge au plus vite avec votre médecin pour éviter les complications – cancéreuses ou non.

Un gamma GT élevé peut aussi correspondre à une surcharge pondérale qui épuise le foie, ainsi qu’à une hépatite virale – maladie relativement répandue. Toutes ces situations peuvent habituellement être prises en charge médicalement, et méritent absolument de l’être pour ne pas engendrer de complications favorisant l’apparition de lésions cancéreuses.

Si, en définitive, les tumeurs cancéreuses primaires du foie sont rares, elles profitent presque toujours d’atteintes préexistantes pour se développer, et c’est donc en prévenant ces atteintes, ou en les traitant au plus tôt, que l’on peut réduire efficacement les risques de cancer du foie.

Un gamma GT élevé n’est pas synonyme de cancer du foie, mais c’est un signal d’alerte qu’il est indispensable de prendre en compte pour rechercher une possible pathologie hépatique et/ou prévenir l’apparition de maladies du foie. Il faut également souligner que l’enzyme gamma GT est présente dans d’autres organes, et que l’analyse de son activité peut révéler des affections cardiaques, pancréatiques, ou encore une hyperthyroïdie.

Comment faire baisser le taux de Gamma GT ?

Le taux de gamma GT (Gamma-glutamyl transpeptidase) est une enzyme produite principalement par le foie, mais également par les reins, le pancréas et d’autres organes. Un taux élevé de gamma GT peut être un indicateur de maladies hépatiques telles que la cirrhose ou l’hépatite, mais également d’autres conditions telles que l’alcoolisme, la pancréatite et certaines maladies cardiaques.

Il est important de noter que le taux de gamma GT peut également être affecté par certains médicaments et suppléments, ainsi que par la consommation d’alcool.

Pour faire baisser un taux de gamma GT élevé, il est essentiel de traiter la cause sous-jacente de l’élévation. Si la cause est liée à la consommation d’alcool, la première étape consiste à arrêter de boire de l’alcool ou à réduire considérablement la consommation. Si la cause est une maladie hépatique, il est important de consulter un médecin pour obtenir un traitement approprié.

Il est également important de suivre un régime alimentaire sain et équilibré, en évitant les aliments riches en graisses et en sucres ajoutés et en favorisant les aliments riches en antioxydants.

  • Alimentation éviter :
    • Les aliments riches en gras saturés et en sucre peuvent entraîner une prise de poids et une augmentation de la graisse corporelle, ce qui peut contribuer à l’élévation des niveaux de gamma GT. Il est donc recommandé de limiter la consommation de produits riches en gras saturés, tels que les viandes rouges, les produits laitiers riches en matières grasses et les aliments frits, ainsi que les aliments riches en sucre, tels que les sodas et les desserts sucrés.
    • Si vous consommez régulièrement de l’alcool, réduire ou éliminer complètement votre consommation peut aider à faire baisser les niveaux de gamma GT.
  • Alimentation à favoriser pour faire baisser le taux de Gamma GT :
    • Les antioxydants aident à protéger les cellules du foie contre les dommages causés par les radicaux libres. Les aliments riches en antioxydants comprennent les fruits et les légumes, en particulier ceux de couleur vive comme les baies, les agrumes, les épinards, les choux de Bruxelles et les carottes.
    • Les protéines végétales, telles que les légumineuses, les noix et les graines, sont plus faciles à digérer et à métaboliser pour le foie que les protéines animales. Il est donc recommandé de remplacer une partie de votre consommation de viande par des sources de protéines végétales.
    • Les aliments riches en fibres, tels que les fruits, les légumes et les céréales complètes, peuvent aider à réguler le taux de sucre dans le sang et à réduire l’inflammation, ce qui peut contribuer à réduire les niveaux de gamma GT.

L’exercice physique régulier peut également être bénéfique pour la santé hépatique et aider à réduire les taux de gamma GT.

Comment se déroule le test de mesure des gamma GT ?

Le taux de gamma GT est l’un des marqueurs mesurés lors d’un bilan hépatique. Voici comment se déroule un bilan hépatique et comment est mesuré le taux de gamma GT :

Test de mesure des gamma GT : la préparation du bilan hépatique

Il n’y a généralement pas de préparation spéciale requise pour un bilan hépatique. Cependant, il est recommandé de jeûner pendant 8 heures avant le prélèvement sanguin pour des résultats plus précis.

Test de mesure des Gamma GT : le prélèvement sanguin

Un échantillon de sang est prélevé dans une veine à l’aide d’une aiguille. Le prélèvement de sang est généralement rapide et peu douloureux.

Test de mesure des Gamma GT : l’analyse en laboratoire

Le sang prélevé est ensuite envoyé dans un laboratoire où les différents marqueurs sanguins sont mesurés. Le taux de gamma GT est mesuré en unités par litre (U/L).

Test de mesure des Gamma GT : l’interprétation des résultats

Les résultats du bilan hépatique, y compris le taux de gamma GT, sont interprétés en fonction des normes de référence établies pour chaque marqueur en particulier. Les valeurs normales de gamma GT chez les adultes sont généralement chez l’homme, inférieure à 45 UI/L, et chez la femme, inférieure à 35UI/L.

Si le taux de gamma GT est élevé, cela peut indiquer un dommage hépatique, une inflammation ou un blocage des voies biliaires. Cependant, d’autres facteurs tels que l’alcoolisme, la prise de certains médicaments ou une maladie du pancréas peuvent également causer une élévation des niveaux de gamma GT.

Tableau des normes relatives au test des Gamma GT

Valeur normale du taux sanguin de gamma GT (à 37°C)

Homme

Inférieur à 45 UI/L (unité par litre de sang)

Femme

Inférieur à 35UI/L (unité par litre de sang)

 

Il est important de noter que le taux de gamma GT doit être interprété en conjonction avec d’autres résultats de bilan hépatique et avec les antécédents médicaux du patient pour déterminer la cause sous-jacente de l’élévation des niveaux de gamma GT.

Élévation isolée de la Gamma GT – la méthodologie d’analyse

Ci après, les causes principales pouvant mener à une élévation isolée du taux de Gamma GT (merci au Dr Jean-Michel ROUILLON de la SNFGE):

Gamma GT elevés Analyse causes

 

Questions et réponses sur le taux de Gamma GT

Quel est le taux de gamma GT pour un alcoolique ?

Le taux de gamma GT (Gamma-Glutamyl Transpeptidase) peut varier chez une personne alcoolique en fonction de plusieurs facteurs, tels que le poids, le sexe, l'âge, la fréquence et la quantité de consommation d'alcool, ainsi que la présence d'autres maladies du foie. Cependant, un taux élevé de gamma GT peut indiquer une alcoolisation chronique. En général, le taux de gamma GT peut commencer à indiquer une alcoolisation chronique à partir de 40 UI/L pour les femmes et 55 UI/L pour les hommes, mais il peut augmenter au fil du temps en fonction de la fréquence et la quantité de la consommée d'alcool.

Comment est mesuré le taux de Gamma GT ?

Le taux de gamma-GT (Gamma-Glutamyl Transpeptidase) est mesuré par une simple prise de sang. Cette analyse de sang est effectuée dans un laboratoire médical et nécessite souvent une prescription médicale.

La prise de certains médicaments peut-elle impacter le taux de Gamma GT ?

Oui, certains médicaments peuvent affecter les niveaux de gamma-GT (Gamma-Glutamyl Transpeptidase) dans le sang, ce qui peut conduire à des résultats faussement élevés. Il est important de discuter avec votre oncologue de tous les médicaments que vous prenez afin de comprendre comment ils peuvent affecter les résultats de vos tests de gamma-GT.

Dr Scher Nathaniel

Dr Nathaniel SCHER est spécialisé en oncologie et radiothérapie, il est attaché de recherche au sein de l’institut de radiothérapie Hartmann depuis 2017 ou il coordonne plusieurs projets de recherche clinique.

Les autres actualités

Faire face au cancer du sein durant la grossesse

Faire face au cancer du sein durant la grossesse

Malgré ces facteurs préoccupants, il existe différentes alternatives permettant d’envisager un pronostic positif pour les patientes souffrant d’un cancer du sein au cours de leur grossesse.

VOIR TOUTES LES ACTUALITÉS